Eclairage Pharmacie

FAQ Technique

LED : trois lettres à la source d’une technologie innovante et porteuse de sens.

LA LED EST UN COMPOSANT ÉLECTRONIQUE
LED est une abréviation anglaise de Light Emitting Diode qui désigne un composant électronique.

A la source de la technologie LED, ce composant présente la particularité d’émettre de la lumière lorsqu’il est alimenté par un courant électrique.

LED ET DEL DÉSIGNENT LE MÊME COMPOSANT
Abréviation Française de Diode Electro Luminescente, DEL est un terme francisé pour désigner une LED.

GÉNÉRALITÉS TECHNIQUES SUR LES LED
Intégrées à la famille des composants optoélectroniques, les LED ou DEL sélectionnées par Éclairage Groupe développent environ 100 lumens par watt.

Cette caractéristique en fait une source lumineuse des plus performantes, économiques et durables.

Le lux mesure l’éclairement lumineux. Son symbole est “lx”.

APPLICATIONS PRATIQUES DES LUX
Un nombre de Lux indique le flux lumineux reçu par unité de surface.

A titre d’exemples, l’œil humain fonctionne dans une amplitude importante de flux lumineux :

Notre vision nocturne par pleine lune est possible à partir de 1 lx
Au cours d’une journée d’été très ensoleillée, nos yeux sont soumis à des flux lumineux de 130 000 lx
Nos déplacement nécessitent un minimum de 5 lx pour être sécurisés
Nous lisons, écrivons ou travaillons facilement lorsque le flux lumineux est d’environ 150 lx…

QUELLE EST LA QUANTITÉ DE LUX NÉCESSAIRE ?
Pour étudier ou préconiser une situation d’éclairage, nos conseillers utilisent des Luxmètres afin d’équiper vos espaces de travail ou de vie avec les dispositifs les mieux adaptés à votre besoin de vision.

Le mot “lumen” en latin signifie “lumière”. Son symbole physique est “lm”.

Précisément, 1 lumen représente le flux lumineux émis dans un angle solide de 1 stéradian par une source ponctuelle uniforme positionnée au sommet d’un angle solide et d’une intensité de 1 candela.

DANS LA PRATIQUE
Il est utilisé dans le système international de mesure des flux lumineux. Il exprime la consommation totale lumineuse.

Le Kelvin est une unité de mesure du système international qui exprime la température thermodynamique. Le symbole du Kelvin est “K”.

LES KELVIN EN PRATIQUE
Dans la pratique, le nombre de Kelvin indique la couleur d’une source lumineuse.

A titre d’exemples, nous vous proposons quelques repères de concordance :

Couleurs des températures thermodynamiques

Température de couleur Couleur
1800 K : Rouge très foncé
2200 K : Rouge cerise
2600 K : Jaune orange
3200 K : Blanc chaud (coucher de soleil)
5000 K : Blanc neutre (lumière du jour)
6500 K : Blanc froid (lumière polaire)
12000 K : Bleu azur
16000 K : Bleu marine

En français, nous pouvons traduire le CRI par “indice de rendu des couleurs”.

Cet indice indique la capacité d’une lampe à permettre la distinction précise des couleurs.

QU’EST CE QU’UN BON INDICE DE RENDU DES COULEURS
Un CRI égal à 100 correspond à la lumière naturelle du jour. A ce niveau, les couleurs sont perçues sans aucune déperdition pour l’œil humain.

Les lampes qui diffusent une lumière artificielle ne peuvent prétendre à un CRI supérieur à 90. Dans les endroits qui exigent que les couleurs soient respectées (lieux de vente ou d’exposition par exemple), il est essentiel de prévoir des équipements qui présentent un excellent indice compris entre 75 et 90.

Tous les dispositifs d’éclairage préconisés par Éclairage Commerce ont un indice CRI compris entre 75 et 90.

Les performances techniques de l’éclairage LED sont elles à la hauteur de leur performances économiques ?

LA TECHNOLOGIE LED POUR UN ÉCLAIRAGE DE POINTE
Au terme de recherches et développements très approfondis, la technologie LED est aujourd’hui la source lumineuse la plus compétitive du marché pour l’éclairage professionnel et domestique.

DES CONSEILS AVISÉS POUR DES SOLUTIONS PERTINENTES
Choisir une ampoule LED adaptée à son utilisation et à sa destination conditionne l’intérêt et le résultat.

Éclairage Commerce associe donc toujours l’étude du contexte d’utilisation à la préconisation d’une source lumineuse de type LED pour optimiser la performance du dispositif d’éclairage.

LA TECHNOLOGIE LED POUR UN ÉCLAIRAGE RATIONNEL
L’éclairage LED en phase avec les espaces
Utiliser une ampoule de 60W à incandescence pour éclairer un périmètre restreint (WC, couloir, réduit…) s’avère ruineux lorsqu’une ampoule LED de 3 à 6W suffit et que sa durée de vie est multipliée par 10.

Lorsque l’espace s’agrandit, il est judicieux de préférer une répartition de points d’éclairages LED au positionnement central d’une source lumineuse puissante et énergivore.

L’éclairage LED pour créer l’atmosphère
De plus, le fractionnement des sources lumineuses autorise une modulation de l’éclairage par le nombre ou les zones en fonction de l’atmosphère souhaitée.

L’éclairage LED est riche en couleurs
Des ampoules LED présentent une grande diversité de couleurs pour valoriser ou délimiter des zones dédiés ou spécifiques.

L’ÉCLAIRAGE LED ALLIE LA PERFORMANCE AUX ÉCONOMIES
Les sources lumineuses LED démontrent que l’innovation technologique permet :

  • d’accroitre l’efficacité ;
  • de réduire les coûts énergétiques ;
  • d’initier des solutions durables.

L’étanchéité des luminaires est indiquée d’une part pour les solides et d’autre part pour les liquides. La norme NF EN 60 529 définit précisément les tests à réaliser.

L’indice de protection d’un luminaire, définit sa résistance à l’intrusion de corps solides et liquides. Cet indice est constitué de deux lettres I et P (initiale d’Indice de Protection) et de deux chiffres, le premier allant de 0 à 6 et déterminant la résistance de notre ampoule LED à l’intrusion de corps solides, le second, allant de 0 à 9, permet de connaître l’étanchéité de cette dernière aux liquides en général.

Cette définition nous donne la nomencalture suivante, qui est un standard international :

VOICI UN TABLEAU RÉCAPITULATIF DES NIVEAUX DE PROTECTION, APPELÉS IP (INDICE DE PROTECTION)

IPPremier chiffre
(protection contre les solides)
Deuxième chiffre
(protection contre les liquides)
0Non protégéNon protégé
1Protégé contre les corps solides étrangers de diamètre supérieur ou égal à 50 mm (dos de la main)Protégé contre les chutes verticales de gouttes d’eau
2Protégé contre les corps solides étrangers de diamètre supérieur ou égal à 12,5 mm (doigt)Protégé contre les chutes verticales de gouttes d’eau avec une enveloppe inclinée au maximum de 15°
3Protégé contre les corps solides étrangers de diamètre supérieur ou égal à 2,5 mm (outil)Protégé contre l’eau en pluie
4Protégé contre les corps solides étrangers de diamètre supérieur ou égal à 1 mm (fil)Protégé contre les projections d’eau
5Protégé contre la poussièreProtégé contre les jets d’eau
6Étanche à la poussièreProtégé contre les jets d’eau puissants
7 Protégé contre les effets d’une immersion temporaire dans l’eau
8 Protégé contre les effets d’une immersion prolongée dans l’eau
9 Jet d’eau haute pression et haute température (80 +/- 5 °C)
Les tests de résistance mécanique sont définis par la norme NF EN 62 262. VOICI LA SIGNIFICATION DES DIFFÉRENTES VALEURS :
IK Energie d’impact (Joules) Correspond approximativement à : 
00 Non protégé
01  0,14
02  0,2 200 g tombant de 10 cm
03  0,35
04  0,5 500 g tombant de 10 cm
05  0,7
06  1 500 g tombant de 20 cm
07  2 500 g tombant de 40 cm
08  5 1 kg tombant de 50 cm
09  10 2,5 kg tombant de 40 cm ou 1 kg tombant de 1 m
10  20 5 kg tombant de 40 cm ou 2 kg tombant de 1 m
Si une énergie plus élevée est nécessaire, la valeur de 50 J est recommandée. Les essais doivent être réalisés en utilisant un des moyens d’essai décrits dans la CEI 60068-2-75. La norme NF EN 60598-2-22 (règles particulières pour l’éclairage de secours) impose par exemple que les luminaires pour l’éclairage de secours aient un IK au moins supérieur ou égal à 03. A noterSi un luminaire présente un certain IK et un certain IP, l’IP doit est maintenu après le test de l’IK. Autrement dit, il est nécessaire de tester l’IP à partir de l’échantillon possiblement fragilisé ayant subi le test de l’IK.

La classe électrique définit un niveau de protection électrique pour l’utilisateur et mesure par là le risque potentiel pour une personne d’être en contact avec la tension du secteur (230V alternatif) ou toute autre tension dangereuse pour l’homme (supérieure à 50V dans des locaux secs).

La classe est notée de 0 à 3 et les différents symboles sont normés.

Les quatre classes électriques sont :
– Classe 0 : isolation fonctionnelle simple sans liaison à la terre. Ce niveau de protection est interdit en Europe car il existe un danger pour l’homme si l’isolation est rompue car les parties conductrices (métalliques par exemple) peuvent être à un potentiel élevé.
– Classe 1 : isolation fonctionnelle simple avec liaison à la terre, toutes les parties métalliques du luminaire doivent être reliées à la terre sauf s’il existe une double isolation. Même si l’isolation électrique est rompue, les parties conductrices ne sont pas dangereuses.
– Classe 2 : double isolation fonctionnelle ou isolation renforcée, sans liaison à la terre (pour ne pas propager les éventuels défauts).
– Classe 3 : l’appareil fonction en TBT (tension inférieure à 50V), le risque pour l’homme est donc nul même en cas d’électrocution.

 DescriptionSymbole
Classe 0isolation fonctionnelle simple sans liaison à la terre 
Classe 1isolation fonctionnelle simple avec liaison à la terreluminaire-classe1
Classe 2double isolation fonctionnelle ou isolation renforcée, sans liaison à la terreluminaire-classe2
Classe 3tension inférieure à 50Vluminaire-classe3